Le PDCE ouvre de nouvelles perspectives d’insertion à 3646 jeunes vulnérables

0
870

Le Projet de Développement des Compétences pour l’Employabilité (PDCE) a ouvert de nouvelles perspectives d’insertion socio-professionnelle à 3646 jeunes vulnérables de Brazzaville et Pointe-Noire grâce aux formations qualifiantes suivies pendant la 2èmecohorte de la période 2019- 2020 sur des filières variées.

D’une durée de 6, 9 et 12 mois, la formation des jeunes a porté sur plusieurs filières. Celles de 6 mois se rapportent à l’infographie ; la coiffure ; l’élevage porcin ; le maraîchage ; l’arboriculture ; la pâtisserie ; la pisciculture ; la transformation agroalimentaire et la transformation des jus et légumes. La formation aux filières de 9 mois a porté sur le staff et décoration ; la menuiserie ; la maçonnerie ; le froid et climatisation ; le carrelage et la plomberie. Les filières de 12 mois quant à elles portent sur la tuyauterie ; la soudure ; la mécanique automobile ; la réparation des groupes électrogènes ;l’électricité ; la couture ; la carrosserie et peinture.

Ces formations, ont ouvert de nouvelles perspectives d’insertion socio-professionnelle et amélioré le capital humain des jeunes. Munis de ces nouvelles compétences, les jeunes formés s’emploient à les mettre à profit en optant chacun pour t pour l’emploi salarié ou l’auto-emploi. A la fin du cycle de formation de la 2ème cohorte, 3 646jeunes ont effectivement achevé leur formation sur 4 213  dont 2070 hommes soit 56,77% et 1576 femmes soit 43,22%. Le taux moyen d’achèvement a été de 89 % et le taux d’abandon pour l’ensemble de la cohorte s’est établie à 11%. Les évaluations se sont déroulées du 05 au 15 février 2020 à Brazzaville et Pointe-Noire.

Ces jeunes ont été placés dans les centres de formation publics et privés et auprès des maîtres artisans. Si la formation est un moyen d’améliorer ses chances d’employabilité sur le marché de l’emploi, il n’en demeure pas moins que l’insertion socio-professionnelle constitue un moyen efficace de valorisation des compétences acquises. Le PDCE est résolument engagé à appuyer l’insertion socio-professionnelle des jeunes formés à travers l’opérationnalisation du fonds compétitif prévu dans le financement additionnel en cours de ratification par le Parlement.